Politique2.fr » Immo et maison » La norme RT2012 : que stipule la réglementation thermique 2012 ?

La norme RT2012 : que stipule la réglementation thermique 2012 ?

Les bâtiments sont les plus gros consommateurs d’énergie en France avec en moyenne 23% de la Consommation nationale d’énergie. En effet la consommation annuelle d’un ménage en France s’élève à 900 € et celle-ci peut varier d’un secteur un autre et d’un département à un autre.

Cette nouvelle réglementation a été élaborée à partir de l’été 2008 par de nombreux experts et acteurs de chacune des professions de la construction qui ont eu pour rôle de définir les techniques à utiliser pour arriver à réaliser ces objectifs en matière de basse consommation d’énergie.

Cette norme est appelée la RT 2012 et elle vise à réduire la consommation énergétique des bâtiments en France pour permettre à l’état et aux consommateurs de faire une économie considérable sur la consommation énergétique.

Afin de savoir comment un bâtiment peut devenir réglementé et porter le label RT 2012, nous vous recommandons la lecture de l’article suivant : dyllan.fr

Comment un bâtiment peut-il porter le label RT 2012 ?

Pour qu’un bâtiment soit normalisé et porte la norme RT 2012 il faut que :

  • Le propriétaire suit les consignes de construction de cette norme à la lettre
  • Un inspecteur vérifie que le bâtiment est normalisé.

RT 2012 – Qu’est-ce que la réglementation thermique?

Une loi de 2012 appelée réglementation thermique s’applique à l’aménagement des structures tertiaires et structures résidentielles.

Les principaux objectifs de la RT 2012 sont de : Encourager la réduction de la consommation d’énergie et tendre vers la transition énergétique. 

La réglementation thermique 2012 touche principalement l’aménagement des structures tertiaires et résidentielles. Depuis la mise en place de cette nouvelle réglementation, les logements, les bâtiments et les structures commerciales doivent respecter certaines règles en matière d’énergie.

 Ainsi, la consommation d’énergie primaire des nouvelles structures construites après 2012 ne peut pas dépasser une limite déterminée. De plus, il est essentiel de comprendre tous les détails de cette réglementation thermique car, selon les régions, le seuil peut être plus ou moins élevé.

En conclusion, la RT 2012 cherche à généraliser la réduction de la consommation en s’orientant progressivement vers la transition énergétique.

 Quelles sont alors les modalités de la réglementation thermique 2012 et quels sont les contextes dans lesquels elle est utilisée ? 

Définition, objectifs et domaines d’application de la RT 2012

La loi sur la réglementation thermique 2012 impose une procédure spécifique pour l’utilisation de l’énergie pour chaque nouveau bâtiment. Les bâtiments conformes à la réglementation thermique 2012 ne doivent pas consommer plus d’énergie primaire qu’une limite spécifique, parfois appelés  » bâtiments basse consommation.  » Lors de la construction d’une structure résidentielle ou tertiaire, un certain nombre de critères doivent être respectés. L’ensemble de ces actions devrait, à terme, permettre à la France de diminuer sa consommation énergétique globale et de bénéficier à l’environnement.

En liens :   Volet roulant : comment bien choisir ?

En quoi consiste précisément la réglementation thermique 2012 ?

Après janvier 2013, tous les logements pour lesquels un permis de construire a été demandé devront respecter la réglementation thermique 2012. L’objectif de cette loi est de diminuer de manière significative la consommation énergétique des nouveaux logements. Ainsi, les structures ne sont pas autorisées à consommer plus d’énergie qu’un niveau fixé. L’importance de ce seuil peut varier en fonction de l’endroit où se trouve la maison ou le bâtiment.

Les bâtiments neufs doivent répondre à certaines exigences pour être conformes à la RT 2012 : une consommation maximale de 50 kWh par mètre carré et par an, les bâtiments collectifs peuvent aller jusqu’à 57 kWh ; les facteurs énergétiques pris en compte sont le chauffage, la climatisation, l’éclairage, l’eau chaude et les auxiliaires de ventilation et/ou de chauffage ; les bâtiments doivent être isolés de manière optimale pour éviter les infiltrations d’air ; un système de ventilation efficace doit également être prévu dans les bâtiments neufs ; l’architecte ;

Les exigences de la réglementation thermique 2012 doivent être respectées

Afin d’obtenir les effets souhaités lors de la mise en œuvre de la réglementation thermique 2012, trois conditions essentielles doivent être remplies. Pour atteindre les objectifs de performance globale des logements neufs, les spécialistes doivent respecter trois règles principales lors de la création d’un logement neuf.

Voici les trois lignes directrices essentielles pour développer un bâtiment certifié RT 2012:

Le confort d’été et les TIC 

minimiser l’utilisation de la climatisation dans les nouvelles structures.

 En effet, la RT 2012 encourage l’utilisation de techniques de construction  » naturelles  » pour réduire le besoin de climatisation. 

La valeur maximale est fixée à 50 kWh par m2 et par an sur les structures RT 2020 ; ces nouveaux types de construction sont appelés catégories CE1 et CE2 ;

Respecter le seuil de consommation maximale.

 Selon les régions, le montant peut changer, mais il ne dépassera pas 65 kWh par m2 et par an. Selon l’exigence bioclimatique, qui peut être décrite comme un coefficient prenant en compte le bâtiment, indépendamment des systèmes de climatisation et/ou de chauffage, le sud de la France a le seuil le plus bas alors que le nord peut logiquement tolérer une plus grande consommation d’énergie.

En ce qui concerne le besoin bioclimatique 

On peut dire que le besoin est un coefficient qui prend en considération le bâtiment sans tenir compte des systèmes de chauffage et/ou de refroidissement. L’objectif est donc de considérer l’éclairage naturel d’une habitation plutôt que de favoriser l’utilisation de l’énergie. En d’autres termes, le coefficient permet d’agir sur la contrainte d’utilisation de l’énergie naturelle.